Création 2.0

Espace de réflexion sur des initiatives musicales d’aujourd’hui

La chronique “Création 2.0” est un espace de réflexions, débats avec vous sur les initiatives musicales et artistiques que l’on aurait repérées, envie de partager, de questionner. Pour le moment, elle va surtout parler d’initiatives qui se déroulent en ligne mais dès que les concerts vont de nouveau être possibles, cette chronique peut être aussi le lieu de critiques ou de compte-rendus de spectacles, concerts auxquels on aurait assisté. Elle est pour vous, nous vous en proposerons certaines et nous comptons sur vous pour nous en proposer ! A vos plumes !

Chronique #2 Les concerts en ligne

« Que penser des concerts en ligne, pendant que l’offre se développe depuis le premier confinement ? » – DÉBAT

Par Paul Tranié

Que penser des concerts en ligne, pendant que l’offre se développe depuis le premier confinement ? 

A 100% oui, dès lors qu’il s’agit d’une offre complémentaire, qui ne remplacera pas le fait d’assister à un concert live. Parfois même, cela peut donner envie d’aller voir un artiste qu’on ne serait pas allé voir si on n’avait pas regardé son concert en ligne, qui sait ? Ces concerts peuvent ouvrir notre curiosité pourvu qu’on explore les propositions offertes.

Les + ? Des plateformes comme Arte Concert ou France Tv Culturebox sont top car les concerts sont super bien filmés, très divers. Dernier exemple en date : le Arte concert festival en ligne du 13 au 15 novembre dernier.

Et vous, vous regardez des concerts en ligne ? Sur quelles plateformes ? Qu’en pensez-vous ?

Chronique #1 – Ensemble La Palatine

« Les « tubes » de la musique savante revus et corrigés ou comment créativité peut rimer avec intelligibilité : le medley musical en version française. »

Par Zina Niculescu

S’emparer d’un répertoire patrimonial -largement méconnu du grand public mais dans lequel les amateurs éclairés y reconnaîtront des « classiques »- par le biais de la dérision, c’est ce que ce jeune ensemble de musique baroque propose dans cette courte vidéo. En traduisant de façon littérale les textes des airs sélectionnés, les musiciens rendent la trame narrative intelligible et éclairent l’auditeur tout en lui proposant une relecture qui apporte une dimension comique à la performance. Ce procédé leur permet d’aborder ces « tubes » passés à la postérité de façon inattendue et de porter un regard neuf, à la fois tendre et ironique, sur la musique dite « sérieuse » dans le jargon musicologique.

Ici, le ressort comique tient lieu tant d’outil critique que de processus créatif et d’instrument de médiation musicale, et a en outre l’avantage de permettre à la fois aux novices et aux connaisseurs de s’y retrouver : les uns en découvrant un répertoire sinon impressionnant de façon ludique, les autres en appréhendant une œuvre qu’ils connaissent déjà par le biais d’une proposition originale. Ce qui a pour double intérêt de rendre accessible un répertoire d’habitude plus opaque, en lui retirant, certes, sa part de mystère, et de permettre ainsi à chacun de se l’approprier !

%d blogueurs aiment cette page :